Ma Syrie, ma patrie...

Février 2009. Alep, Syrie.

Nous venons d'atterrir avec notre fille de 3 ans, Myriam, c'est une première pour elle.

Je suis enceinte de mon fils. Toute la famille nous attend à l'aéroport et nous accueille d'une façon inoubliable. La joie sur leur visage transpirait.

C'est la dernière fois que nous y mettrons les pieds. La guerre a éclaté 1 an après. Nous nous étions promis d'y retourner pour nos 15 ans de mariage. 

Il en sera autrement...

Ma famille est restée là-bas, leur maison ont été détruite, la peur et la la colère envahissent le peuple et le pays.

J'ai vécu la guerre d'ici, en silence, démunie, inutile...

J'ai aussi vu mon père souffrir de l'éloignement de ses frères et soeurs. Il a perdu un frère, dommage collatéral de la guerre.

Alors j'ai voulu faire honneur à mon pays et à mon héritage. 

Ma Syrie, ma patrie, Maison Nakad.

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche